Les entreprises consomment plus de logiciels à la demande

Avec l’avènement de la transition numérique, on se rend compte que les entreprises sont de plus en plus friands de logiciels, surtout ceux qui passent par le cloud. Aujourd’hui, les logiciels SAAS et libres bousculent littéralement le paysage des logiciels professionnels. Que ce soit dans le domaine du marketing, de la relation client, la conception assistée par ordinateur ou encore de la gestion de projet, les logiciels sont désormais une partie intégrante de la vie d’une entreprise.

Tous les secteurs sont concernés

A l’ère du numérique, il faut dire que les entreprises sont obligées de suivre le rythme de la dématérialisation à grande échelle. Dès lors, l’incursion des logiciels dans la vie d’entreprise, notamment 3idm, est une réalité à laquelle il faudra désormais se faire. En effet, on se souvient tous de l’époque du « client-serveur » et des échanges de données informatisées. Cependant, tout ceci a laissé la place à l’informatique à la demande puis le Cloud Computing, les applications et les réseaux sociaux.

D’ailleurs, le cloud s’enrichit désormais avec le Big Data avec l’intelligence artificielle, l’internet et la robotique. Dans un contexte où la donnée est réelle interconnectée, ceci représente le carburant de l’économie numérique. Par ailleurs, les logiciels Saas et le Cloud loués à la demande ou sur abonnement s’intensifient. Pour le Saas, il permet de s’affranchir des immobilisations qu’imposent les logiciels dont il faut acheter les licences. Le mieux serait alors de ne pas prendre de risque.

Environnements hybrides

En fonction des études qui ont déjà été réalisées, on se rend compte que la plupart des entreprises de plus de 10 salariés devraient penser à intégrer les logiciels cloud dans la gestion de leurs activités. Ce qui représente un environnement permettant de favoriser l’interaction des applications cloud interagissent entre elles. On estime que d’ici la fin de l’année 2018 que la grande majorité des décideurs informatiques devront utiliser de tels environnements, notamment 3idm.

Autre phénomène majeur, nous avons les logiciels libres avec un code source ouvert. En effet, ils concurrencent largement les logiciels payants et sont disponibles sur n’importe quel système d’exploitation. D’ailleurs, l’open source évolue à grand pas à cause des start-ups qui proposent des solutions logicielles de plus en plus performantes et accessibles. Ce qui permet surtout d’accélérer le temps de mise sur le marché de certains produits ou service à forte valeur ajouté. Pour les élèves-ingénieurs, ils acquièrent de plus en plus de compétences grâce aux logiciels libres de droits.

Auteur de l’article : Tibo