Comment choisir une imprimante à étiquette ?

Aujourd’hui, pour assurer la rentabilité de votre entreprise, il est indispensable d’être bien équipé. Alors, ordinateur performant, scanner à vitesse grand V, etc. Tous ces investissements matériels sont là pour que l’entreprise gagne en efficacité lors du traitement de différentes tâches récurrentes. Parmi les plus sollicitées dans le commerce, vous pouvez retrouver l’imprimante à étiquettes. Si vous êtes à la recherche d’une imprimante à étiquette, cet article vous présente les critères de base pour en choisir une.

Une imprimante à étiquette : à quoi ça sert ?

Avant toute chose, il faut d’abord que vous sachiez ce que c’est une imprimante à étiquettes. C’est un instrument qui va imprimer les étiquettes qui vous permettront d’identifier vos produits. Du modèle compact aux modèles portables en passant par les différentes marques comme le Label Writer 450 de Dymo ou encore l’imprimante à étiquette professionnelle Brother, le marché regorge de choix en matière d’imprimantes à étiquette. C’est pourquoi il est important de choisir en fonction de quelques critères. Mais quels sont ces critères ?

A lire en complément : Investir dans Solana (SOL) - Tout ce que vous devez savoir

Selon votre utilisation de l’imprimante à étiquette, vous devrez adapter vos principaux critères de sélection : vitesse d’impression, taille, confort d’utilisation, résolution de l’étiquette, coût de consommables, prix d’achat, réputation du constructeur…

La taille : critère de base pour choisir son imprimante à étiquette

Le premier critère de taille est la taille (comme par hasard !). Eh oui, selon vos besoins, il y a des petites imprimantes portables et des imprimantes compactes. Et quand on parle de taille, il ne s’agit pas uniquement de la taille de l’imprimante à étiquette mais aussi de la taille des étiquettes qu’il sera en mesure de fournir et ces derniers dépendent de la largeur de l’appareil. La résolution est aussi primordiale pour certains secteurs comme l’industrie pharmaceutique avec des étiquettes. En effet, les petits caractères doivent être bien lisibles sur les étiquettes des produits de ce secteur. Ne sélectionnez pas un modèle à moins de 300 dpi.

Lire également : Un ERP : c’est quoi ?

La vitesse d’impression pour la performance

Ensuite, la vitesse d’impression est le deuxième critère à prendre en compte dans le choix d’une imprimante à étiquette. En effet, en tant qu’outil pour gagner du temps, il est indispensable que votre imprimante soit performante. Si certaines imprimantes à étiquette professionnelles arrivent à 400 mm / s, d’autres moins professionnels atteignent tout juste les 50 mm / s. Vous devez cependant vous référer à la productivité de l’imprimante à étiquette pour avoir une idée de son efficacité. Entre produire 93 étiquettes par minute et 51 étiquettes par minute, le choix est vite fait si vous avez des quantités industrielles à étiqueter.

Le rapport qualité/prix pour respecter le budget

Comme tout investissement matériel lié aux activités de l’entreprise, l’achat d’une imprimante à étiquette doit être pesée sous son aspect financier. Un modèle à la fois performant avec une bonne résolution et surtout robuste pour tenir dans la durée et être amorti sera privilégié. L’imprimante à étiquette professionnelle de la marque Brother remplit toute cette panoplie de critères. En outre, son fabricant jouit d’une notoriété dans le secteur des imprimantes à étiquette depuis plus de 30 ans. Bonus : Elle est réputée pour combiner qualité et prix.

à voir aussi