Connaissez-vous l’ancêtre du logiciel de caisse ?

Les caisses enregistreuses ont considérablement évolué ces dernières années avec l’arrivée des nouvelles technologies. D’ailleurs aujourd’hui, lorsqu’on en parle, on dit plutôt logiciel de caisse. Cette évolution a suivi les nouvelles méthodes de travail dans les entreprises et la réglementation de plus en plus stricte. Regard sur un outil si présent dans nos vies, mais qui a bien changé depuis quelques années.

NCR : le premier manufacturier de caisses enregistreuses

Vous avez peut-être déjà remarqué ces trois lettres sur un ATM (distributeur automatique de billets). La National Cash Register fondée en 1884 pour les caisses enregistreuses est la même compagnie, qui près de 100 ans plus tard, fut une des premières à se lancer dans le marché des distributeurs ATM. Cette évolution plutôt logique démontre bien les changements de l’industrie sur cette période.

A lire également : Pourquoi choisir un radiateur inertie ?

Aujourd’hui, les caisses enregistreuses brevetées par James Ritty, tenancier de bar à Dayton dans l’Ohio, ont bien changé. On parle désormais de logiciel de caisse. À l’époque, le créateur de la caisse enregistreuse l’avait conçu afin de s’assurer que ses employés ne conservent pas l’argent du bar dans leur poche, d’où son nom : « The Incorruptible Cashier » (le caissier incorruptible).

James Ritty vendit son entreprise (la National Manufacturing Company) et son brevet à John H. Patterson qui avait auparavant acheté plusieurs caisses enregistreuses pour son commerce de vente de charbon. C’est ce dernier qui fonda la National Cash Register Company (NCR) qui existe encore aujourd’hui.

A lire en complément : Optez pour une déco industrielle dans votre bureau

L’évolution de la caisse enregistreuse

Rapidement, la concurrence dans le marché des caisses enregistreuses s’établit et força la NCR a amélioré ses produits. Elle développa des caisses enregistreuses plus grosses afin d’être encore plus efficace contre le vol, car cela demeurait le but principal de son utilisation.

En 1906, Charles Franklin Kettering, ingénieur pour le compte du National Cash Register Company, supervisa le développement de la première caisse enregistreuse électrique. Le début du 20e siècle vit aussi l’ajout d’un tiroir où l’on déposait l’argent qui, en s’ouvrant, déclenchait un son de clochette afin d’avertir le patron de la tenue d’une transaction. L’apparition de bobines en papier sur lesquelles s’inscrivait le détail des transactions fut, par la suite, une des grandes évolutions de la caisse, alors qu’elles permettaient de vérifier les transactions.

C’est dans les années 1970 que les caisses enregistreuses commencent à se numériser. Alors que l’on assiste à l’apparition des codes-barres, elles se munissent d’un lecteur qui enregistre directement le prix du produit sans qu’une personne n’ait à entrer l’information manuellement dans la caisse. Dès les années 80, elles avaient remplacé entièrement les caisses mécaniques.

De la caisse enregistreuse au logiciel de caisse

La fin du 20e siècle sera marquée par la numérisation et le développement des caisses sur ordinateur alors que 80 % des commerces dans le monde sont équipés de caisses enregistreuses numériques.

L’arrivée d’Internet, au début du 21ème siècle, viendra modifier à tout jamais les caisses enregistreuses. En leur permettant d’accéder au web, les caisses utilisent désormais la puissance d’Internet pour stocker l’ensemble des données et des transactions dans un serveur sécurisé.

Aujourd’hui, dans les commerces, on retrouve souvent des tablettes tactiles utilisées comme système de caisse. On a assisté à la naissance du logiciel de caisse qui gère, dorénavant, les paiements en se connectant au clavier du compteur de la caisse enregistreuse. On l’utilise aussi pour le paiement mobile (à partir d’un smartphone).

Le logiciel de caisse ne ressemble en rien à ses prédécesseurs, ni physiquement ni dans son utilisation. Les fonctions du logiciel sont bien plus avancées et permettent une multitude de tâches auxquelles la caisse enregistreuse ne touchait pas.

Grâce à celui-ci, il est désormais possible de procéder à la gestion des données qui pourront servir à améliorer le marketing de l’entreprise en l’associant à un logiciel de CRM. La relation client devient ainsi beaucoup plus personnalisée et donc plus efficace. Cette fonction permet au commerçant de développer son marché plus activement (par une entrée de données journalières) et en connaissance des besoins réels de sa clientèle.

Le logiciel de caisse permet aussi une meilleure gestion des stocks alors que le commerçant en connaît avec précision son contenu, et ce dont il aura besoin de commander prochainement. Il est même possible de procéder à un restockage immédiat selon des quantités minimum que l’on indique au préalable dans le logiciel.

La technologie a obligé la caisse enregistreuse à se développer et à prendre une autre forme. En 1884, James Ritty n’avait pas la moindre idée qu’un jour les transactions s’effectueraient à l’aide de cartes de paiement et qu’elles n’impliqueraient pas d’argent physique. L’arrivée des tablettes, ces mini-ordinateurs ambulants, ont permis de nouvelles fonctions aux logiciels dont le paiement par smartphone.

Quelle sera la prochaine transformation ? Un jour peut-être pas si lointain, vous n’aurez qu’à apposer votre doigt sur la surface d’une tablette (ou d’un autre objet aujourd’hui inconnu) et la transaction sera complétée !

à voir aussi

Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!