Quand dites-vous que quelqu’un a connaissance du livre ?

A l’occasion de la Journée mondiale du livre, qui a lieu le 23 avril, je présente une sélection d’aphorismes, de phrases et de citations sur les livres et la lecture, résultat d’une collection laborieuse faite par moi au cours de ces années. Au bas de la sélection est un petit appendice avec des aphorismes et des phrases drôles sur les « mauvais livres ».

Pour lire les aphorismes et les citations sur les autres jours du calendrier, allez à la section Calendarismes. Parmi les thèmes connexes voir Phrases, citations et aphorismes sur la poésie, Phrases, citations et aphorismes sur la littérature et les phrases, citations et aphorismes sur l’art.

Lire également : Quelles sont les conséquences de la biodiversité ?

Avoir une bonne lecture !

Aphorismes, phrases et citations sur les livres et la lecture

A voir aussi : Qu'est-ce qu'un ransomware ransomware en anglais un malware qui ?

La

machine la plus efficace sur le plan technologique jamais inventé est le livre. (Northrop Frye)

Lire un livre n’est pas sortir du monde, mais entrer dans le monde par une autre entrée. (Fabrizio) Caramagna)

Qui ne lit pas, à 70 ans, il n’aura vécu qu’une seule vie : la sienne ! Qui lit aura vécu 5000 ans : il y avait quand Caïn a tué Abel, quand Renzo a épousé Lucia, quand Leopardi admirait l’infini… parce que la lecture est l’immortalité à l’envers (Umberto Eco)

Celui qui accumule des livres accumule des désirs ; et ceux qui ont beaucoup de désirs sont très jeunes, même à quatre-vingts ans. (Ugo Ojetti)

Les parents t’apprennent à aimer, rire et courir. Mais seulement entrer en contact avec des livres, il s’avère que vous avez des ailes. (Helen Hayes)

Les livres étaient mes oiseaux et mes nids, mes animaux de compagnie, mon écurie et ma campagne ; la bibliothèque était le monde enfermé dans un miroir ; d’un miroir avait la profondeur infinie, la variété, l’imprévisibilité. (Jean-Paul Sartre)

Un livre est un jardin que vous pouvez ranger dans votre poche. (Proverbe arabe)

Je n’ai jamais eu une douleur qu’une heure de lecture n’a pas dissipée. (Charles) Montesquieu)

Un livre rêve. Le livre est le seul objet inanimé qui peut avoir des rêves. (Ennio Flaiano)

Les livres, c’est tout. Les livres, c’est la vie. (Inge Feltrinelli)

La lecture va rencontrer quelque chose qui va être et pourtant personne ne sait ce que ce sera. (Italo Calvino)

Lorsque vous terminez un livre et le fermez, il y a une page supplémentaire à l’intérieur. Le vôtre. (Fabrizio Caramagna)

Rien de plus beau qu’un bon livre au monde. (Joseph Joubert)

Vous comprenez que vous lisez un bon livre quand vous tournez la dernière page et que vous avez l’impression d’avoir perdu un ami. (Paul Sweeney)

Vivre sans lire est dangereux, il faut se contenter de la vie, et cela comporte des risques considérables. (Michel Houellebecq)

Chaque lecteur, quand il lit, se lit lui-même. L’œuvre de l’écrivain n’est qu’une sorte d’instrument optique qu’il offre au lecteur pour lui permettre de discerner ce qu’il n’aurait peut-être pas vu en lui-même sans livre. (Marcel Proust)

Après les étoiles et les enfants, ce qui est le plus beau au monde, est un livre. (Fabrizio Caramagna)

Un livre doit être une hache à la mer gelée qui est en nous. (Franz Kafka)

Le vide dans la face d’un mur, laissé par une étagère vendue, est le plus profond que je connaisse. (Erri De Luca)

Quiconque dit que nous n’avons qu’une seule vie à vivre n’a pas encore appris à lire un livre. (Anonyme)

Une ville sans bibliothèque est un lieu sans cœur. (Gabrielle Zevin)

Un enfant qui lit sera un adulte qui pense. (Anonyme)

Les livres sont des ponts têtus : ils s’unissent, créent des liens. (Giuseppe Avigliano)

Lire des livres est le plus beau jeu que l’humanité a inventé. (Wisława Szymborska)

L’ une des institutions les plus subversives des États-Unis est la bibliothèque publique. (Crochets de cloche)

J’ adore qui lit. Et j’ai lu qui j’aime. (valemille, Twitter)

Un bon livre devrait laisser définitivement épuisé à la terme. Vous vivez plusieurs vies en lisant. (William Styron)

Peu de livres changent une vie. Quand ils changent c’est pour toujours, vous ouvrez des portes que vous n’imaginez pas, vous entrez et ne vous retournez plus en arrière. (Christian Bobin)

Un livre bien choisi vous sauve de tout, même de vous-même. (Daniel Pennac)

Ce long voyage immobile que nous appelons lire. (Guy maladroit)

Que d’autres se vantent des pages qu’ils ont écrites ; je suis fier de ce que j’ai lu. (Jorge Louis Borges)

La

lecture est la capacité d’une majorité et l’art d’une minorité. (Julian Barnes)

La richesse d’un homme a été évaluée en fonction du nombre de ses livres et de ses chevaux dans son écurie. (Timbuctù, vers 1500)

Parfois, je pense que le ciel est de lire continuellement, sans fin. (Virginia Woolf)

Lire, lire un livre — pour moi c’est l’exploration de l’univers. (Marguerite Duras)

Chaque livre est un Voyage, et le seul bagage que nous transportons avec nous est l’imagination. (Fabrizio Caramagna)

Il y a des livres qui sont les vôtres, sans les avoir encore. Cela sert les espaces vides de la bibliothèque, lieux réservés à votre insu. (orporick, Twitter)

Même si vous ne lisez pas, restez près de ceux qui le font. Que contrairement au tabagisme, la lecture passive est bien. (nicolabrunialti, Twitter)

Chaque lecteur existe pour assurer un certain livre une petite immortalité. La lecture est, en ce sens, un rite de renaissance. (Alberto Manguel)

Les livres, ils ne t’abandonnent jamais. Vous les abandonnez sûrement de temps en temps, les livres, peut-être vous les trahissez aussi, ils ne tournent jamais le dos à vous : dans le silence le plus complet et avec une immense humilité, ils vous attendent sur l’étagère. (Amos Oz)

Tous les livres sont des collections de hiéroglyphes, des collections de personnages sacrés et des assemblées d’icônes et d’emblèmes qui composent une figure avec une combinaison inextricable, que chaque tente à son tour de recomposer selon la clé d’un code différent et d’une mythologie réinventée. (Jean-Luc Nancy)

Il y a pire crimes que brûler des livres. L’un d’eux n’est pas de les lire. (Josif Brodsky)

Après avoir lu un livre, les mots ne sont plus les mêmes, ils s’élèvent haut, dans un oxygène raréfié, où ils semblent respirer mieux que sur terre. (Fabrizio Caramagna)

Le Bon Lecteur attend les fêtes avec impatience. Il a reporté aux semaines qui passeront dans une station solitaire marine ou de montagne un certain nombre de lectures qui lui sont chères et prétend déjà la joie de la sieste à l’ombre, le bruissement des pages, l’abandon au charme des autres mondes transmis par les lignes denses des chapitres. (Italo Calvino)

Il y a ceux qui passent leur vie à lire sans jamais être en mesure d’aller au-delà de la lecture, rester coincé à la page, ils ne perçoivent pas que les mots ne sont que des pierres placées latéralement dans le courant d’une rivière, ils ne sont là que pour nous amener à l’autre rive, ce qui compte, c’est l’autre rive. (José Saramago)

Il y a des livres conçus pour être utilisés plus que lus. Parce que vous volez ce ton de voix, parce qu’ils vous suggèrent une métaphore, parce qu’ils vous apprennent à formuler une réponse. Fonctionnel Rare. (Roberta Scorranese)

Les livres ne seront pas tués par les ebooks, mais par ceux qui n’achètent que des titres présents dans les 10 premières places du classement. (bermat, Twitter)

Ne lisez pas, comme le font les enfants, pour s’amuser, ou, comme ambitieux faire pour vous éduquer. Non, lisez pour vivre. (Gustave Flaubert)

« Médecine pour l’âme ». (Inscription au-dessus de la porte de la Bibliothèque de Thèbes)

Je propose le terme « biblioalgia » pour la tristesse que vous avez quand vous avez fini de lire un beau livre et vous avez de la difficulté à en commencer un autre. (Fabrizio Caramagna)

Des gens qui vous conseillent des livres et des livres qui vous conseillent les gens. (Mheathcliff, Twitter)

Parcourir un livre est l’une des choses les plus érotiques qui existent : des couches d’esprit entre vos doigts et des pages qui s’ouvrent comme des cuisses. (Lilashon, Twitter)

Dans un livre il y a des choses qui dans un ebook ne seront jamais là. Risa écrit au crayon, fleurs séchées entre les pages, billets de train oubliés, oreilles sur les bords usés, lignes humidifiées par les larmes, odeur du temps et du papier, et ces grooves épaisses sous certains mots qui, pour bien les regarder, ne sont pas des traits de soulignement, mais des rayures de notre âme. (Fabrizio Caramagna)

Souvent, le plaisir de lire dépend en grande partie du confort physique du lecteur. Il y a des livres que je lis dans le fauteuil et d’autres que je lis à mon bureau. Il y a des livres que je lis dans le métro, dans la voiture, dans le bus. Je trouve que les livres lus en train participent à la qualité de ces lits dans le fauteuil, peut-être parce que dans les deux cas je peux facilement me déchiffrer de ce qui m’entoure. (Alberto Manguel)

J’ ai entré dans la librairie et j’aspirais ce parfum de papier et de magie que, inexplicablement personne n’était encore venu à l’esprit à la bouteille. (Carlos Ruiz Zafon)

Les livres remplissaient mon crâne et répandaient mon front. Les lire ressemblait à décoller avec le bateau, le nez était l’arc, les lignes vagues. (Erri De Luca)

Bien que vous lisiez un livre avec vos yeux, la vibration la plus intense est entre les omoplates. Ce petit frisson derrière notre dos, où étaient nos ailes, est la forme d’émotion la plus élevée que vous pouvez ressentir en lisant. (Fabrizio Caramagna)

Chaque fois que vous lisez un bon livre, quelque part dans le monde, une porte s’ouvre pour laisser entrer plus de lumière. (Vera nazarian)

Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale du livre. La moitié des Italiens attendent la sortie du film. (Nicola Brunialti, Twitter)

J’ ai des amis, dont la société m’est délicieuse ; ce sont des hommes de tous les pays et de tous âges, distingués dans la guerre, dans la paix et dans les lettres, facile à garder, toujours prêt à mes hochements, je les appelle et les laisse quand ça me convient le plus… ils ne sont jamais soumis à aucun caprice, mais répondent à toutes mes questions. (Francesco Petrarca)

Un livre est le seul endroit où vous pouvez examiner les pensées les plus fragiles sans la briser, ou explorer une idée explosive sans craindre d’éclater dans votre visage. C’est l’un des rares paradis où l’esprit de l’homme peut trouver à la fois la provocation et l’intimité. (Edward P. Morgan)

Mon corps sur terre, mon esprit dans les nuages. Et les deux dans un livre. (Robert Sabatier)

J’ ai lu en légitime défense. (Woody Allen)

Quand je me sens mal, je ne vais pas à la pharmacie, mais à ma bibliothèque. (Philippe Dijan)

Je divise tous les lecteurs en deux classes : ceux qui lisent pour se souvenir et ceux qui lisent pour oublier. (William Lyon Phelps)

En dehors du chien, le livre est le meilleur ami de l’homme. A l’intérieur du chien est trop sombre pour lire. (Groucho Marx)

Les livres nous mènent dans leurs âmes et ouvrent nos secrets devant nous. (William Hazlitt)

Je tiens à vous rappeler que pendant que vous jugez un livre, le livre vous juge aussi. (Stephen King)

Comprenez-vous

maintenant pourquoi les livres sont détestés et craignés ? Parce qu’ils révèlent des pores sur le visage de la vie. Les gens confortables ne veulent que des visages de pleine lune, de cire, sans poils, visages inexpressifs. (Ray Bradbury)

« TV ». Si les enfants s’amusent avec ces deux lettres, imaginez le plaisir qu’ils auront avec vingt-six. Ouvrez l’imagination de votre enfant. Ouvrez un livre. (Anonyme)

Les vrais livres sont ceux dont la lecture doit être continuellement interrompue pour trop de plaisir. (Piero Buscioni)

Les livres sont des réserves de blé à masser pour l’hiver de l’esprit. (Marguerite Yourcenar)

Le livre. Quand nous ouvrons c’est une carte au trésor, quand Nous fermons est un coffre plein de lumière. (Fabrizio Caramagna)

Peut-être qu’il n’y a pas de jours de notre enfance que nous avons vécu aussi pleinement que ceux que nous croyions avoir passé sans vivre, en compagnie d’un livre préféré… encore aujourd’hui, si nous parcourons ces livres du passé, nous les regardons comme s’ils étaient les seuls calendriers que nous avons gardés des jours qui étaient, et avec l’espoir de voir reflété dans leurs pages les habitations et les étangs qui n’existent plus. (Marcel Proust)

Les livres doivent être écrits uniquement pour dire des choses que personne n’oserait confier à qui que ce soit. (E.M. Cioran)

Un livre doit gronder dans les blessures, en effet il doit les provoquer. Un livre doit être un danger. (E.M. Cioran)

Un livre qui laisse le lecteur le même qu’il était avant de le lire est un livre échoué. (E.M. Cioran)

Les livres peuvent être dangereux. Le meilleur doit avoir imprimé cette étiquette : « Cela pourrait changer votre la vie. » (Helen Exley)

La lecture peut créer de l’indépendance. (évacruciens, Twitter)

Ceux qui me laissent juste sans souffle sont les livres que quand vous avez fini de les lire, vous voudriez que l’auteur soit un ami à vous pour la peau et qu’il puisse l’appeler au téléphone chaque fois qu’il vous tourne autour. (J. D. Salinger)

Le lecteur de la race n’est pas seulement celui qui lit beaucoup de livres, mais celui qui se trompe peu. (Piero Buscioni)

Le livre criant ou celui qui murmure dans vos oreilles. Tu dois choisir. (Robert Sabatier)

Un livre est comme un jardin, une serre, un entrepôt, une fête, un compagnon sur le chemin, un conseiller, une multitude de conseillers. (Henry Ward Beecher)

La première fois que j’ai lu un livre, j’avais sept ans. Je lui ai donné mes yeux et il m’a donné du bonheur. (Fabrizio Caramagna)

Il faut se rappeler qu’il n’est pas possible de commettre un crime lors de la lecture d’un livre. (John Waters)

Je ne peux pas dormir si Je ne suis pas entouré de livres. (Jorge Louis Borges)

Les meilleurs livres sont ceux que vous ne voulez pas tourner les pages de peur qu’ils finissent (Fabrizio Caramagna)

La lecture est un aliment pour l’esprit et tout ce qui a à voir avec la nourriture doit nécessairement être bon. (Snoopy)

La lecture, fondamentalement, ne signifie rien de plus que créer un petit jardin dans notre mémoire. Chaque beau livre apporte quelques éléments, un parterre de fleurs, un boulevard, un banc sur lequel se reposer quand vous êtes fatigué. Année après année, en lisant après avoir lu, le jardin se transforme en parc et, dans ce parc, vous pouvez trouver quelqu’un d’autre. (Susanna Tamaro)

Du bon ou mauvais choix du livre qui vous accompagnera dans un voyage dépend de son succès. La veille du départ : jour des douleurs. (Antonio Castronuovo)

La seule façon sérieuse de lire est de relire. (Anonyme)

« Dis-moi ce que tu lis, et je te dirai qui tu es » est vrai ; mais je te connaîtrais mieux si vous me disiez ce que vous lisez encore. (François Mauriac)

Il faut dire que ce ne sont pas les gens qui ouvrent des livres, mais ce sont les livres qui ouvrent les gens. (RegiarOrsum, Twitter)

Le livre a, en tant qu’auteur, qui le lit et ne le fait pas mourir. (Marco Ercolani)

Dans un bon livre, la meilleure chose est entre les lignes. (proverbe suédois)

Lecture, vice tôt : en tant que garçon, je ramassais les journaux graissés avec du poisson que j’ai trouvé dans la rue, les ai fait sécher, les lire la nuit. (Gesualdo Bufalino)

Que faut-il pour écrire un livre ? Lecture, c’est de la fatigue. (Gesualdo Bufalino)

Si nous voulons connaître le sens de l’existence, nous devons ouvrir un livre : en bas, dans le coin le plus sombre du chapitre, il y a une phrase écrite spécifiquement pour nous. (Pietro Citati)

Les livres qui résistent à l’épreuve du temps résistent généralement à l’épreuve du toucher : celui qui touche ces livres, dit déjà le poète, touche un homme. (Manuel Neila)

Seule la moitié du livre est écrite, de l’autre moitié, vous devez occuper le lecteur. (Joseph Conrad)

Certains livres doivent être goûtés, d’autres malins, et certains, rares, mâchés et digérés. (Francesco Bacone)

Tous les livres qui peuvent être lus deux fois appartiennent à la littérature. (Nicolás Gómez Davila)

Les livres sérieux n’instruire pas, question. (Nicolás Gómez Davila)

Ceux qui croient que la lecture est une fuite est l’opposé de la vérité : la lecture fait face au réel dans sa plus haute concentration, ce qui, curieusement, est moins effrayant que d’avoir à voir avec ses dilutions éternelles. (Amelie Nothomb)

Vous pouvez être lu à la fois en lisant dix livres et dix fois le même livre. Seuls ceux qui ne lisent jamais les livres devraient s’inquiéter d’eux. (Umberto Eco)

Les livres sont respectés en les utilisant, pas en les laissant être. (Umberto Eco)

Plus notre connaissance des bons livres est large, plus le cercle des hommes se rétrécit dont l’entreprise nous est la bienvenue. (Ludwig Feuerbach)

Les livres sont des boussoles, des télescopes et des sextants et des cartes que d’autres hommes ont préparées pour nous aider à naviguer dans les mers dangereuses de la vie humaine. (Jesse Lee Bennett)

La lecture, c’est la solitude. Il lit sur leur propre même quand vous êtes dans deux. (Italo Calvino)

Le verbe lu ne peut pas supporter l’impératif. (Gianni Rodari)

Les livres non lus vont-ils se venger ? Vont-ils refuser, négligés, de l’accompagner jusqu’à la dernière demeure ? Vont-ils se jeter sur les livres rassés, lire plusieurs fois, et ils les déchireront ? (Elias Canetti)

L’ étagère de la bibliothèque a un trou caché à travers lequel, chaque nuit, les personnages des romans s’enfuient et vont vivre des histoires jamais vécues. Il peut donc arriver que Anna Karenina tombe amoureuse de Florentino Ariza et D’Artagnan défi Scrooge au duel. Le matin, tout le monde revient à sa page et personne ne remarque quoi que ce soit. (Fabrizio Caramagna)

Parfois, vous lisez un livre et vous remplissez d’un étrange zèle évangélique qui vous convainc que le monde brisé qui vous entoure ne pourra jamais se recomposer à moins que tous les êtres humains n’aient lu ce livre. Et puis il y a des livres dont vous ne pouvez pas parler à d’autres personnes, si spécial et rare et les vôtres livres que pour étaler votre amour pour eux semblerait une trahison. (John Green)

Celui qui prête un livre est un idiot. Celui qui rend le livre est encore plus idiot. (Proverbe arabe)

Pour moi, un livre est valable quand il vous donne l’impression que l’auteur craquer s’il ne l’avait pas écrit. (Thomas Edward Lawrence)

Le livre qui mérite d’être interdit est le catalogue des livres interdits. (Georg Lichtenberg)

Si vous lisez seulement des livres que tout le monde lit, vous ne pensez que ce que quelqu’un d’autre pense. (Haruki Murakami)

L’ homme construit des maisons parce qu’il est vivant, mais il écrit des livres parce qu’il est connu mortel. Il vit dans un groupe parce que est grégaire, mais il lit parce que vous ne savez que. (Daniel Pennac)

Un homme qui lit en vaut deux. (Valentino Bompiani)

J’ aimerais que tout le monde lise. Pas pour devenir alphabétisé ou poète, mais pour plus personne d’être un esclave. (Gianni Rodari)

Quand un livre nous fait sourire, ce livre vaut plus que ce qu’il en coûte. (Ramon Eder)

Le livre essentiel, le seul vrai livre, un grand écrivain ne doit pas, au sens actuel, l’inventer, parce qu’il existe déjà en chacun de nous, mais le traduire. Le devoir et la tâche d’un écrivain sont ceux d’un traducteur. (Marcel Proust)

Alors que je construis des piles sur des tas de volumes familiers, je me demande, comme chaque fois, pourquoi je garde autant de livres en sachant que je ne les lirai jamais. Et je réponds à cela, quand je supprime un livre, après quelques jours, je trouve que j’avais exactement besoin de cela. Je dis qu’il n’y a pas de livre (ou peu, très peu) dans lequel je n’ai rien trouvé d’intéressant (Alberto Manguel)

Combien d’hommes ont daté du début d’une nouvelle ère de leur vie en lisant un livre. (Henry David Thoreau)

Il

n’y a pas de livres moraux ou immoraux. Les livres sont écrits bien ou mal écrits. C’est ça. (Oscar Wilde)

Je suis sûr qu’il y a 3000 ans, beaucoup de gens ont critiqué le papyrus et regretté l’ancien soutien dans la piété : je suis serein sur l’avenir du livre et sa numérisation. (Russel Banks)

1. Vous vous ennuyez 2. Ouvrir Twitter 3. Vous vous ennuyez 4. Ouvrir Facebook 5. Vous vous ennuyez 6. Ouvrez le frigo 7. Vous vous ennuyez 8. Ouvrir le livre 9. Tu ne t’ennuie plus. (NicolaRunialti, Twitter)

Les amoureux du livre ne vont jamais au lit seuls. (Anonyme)

Une maison sans livres est comme une pièce sans fenêtres. (Marco Tullio Cicéron)

Je suis dans le livre. Le livre est mon univers, mon pays, mon toit, mon énigme. Le livre est mon souffle, mon repos. (Edmond Jabes)

Comment certains livres restent si calmes, après avoir enlevé l’âme du lecteur. (Fabrizio Caramagna)

Choisissez un livre. Mais peut-être qu’il t’a choisi. (Robert Sabatier)

Quand vous lisez un texte à haute voix, ce que vous voulez dire n’est pas votre voix ? L’histoire du silence est un texte. Écouter le silence, un livre. (Edmond Jabes)

Je veux me transformer en livre, sentir ma peau toute tapée par les caractères imprimés : une ruche de signes. Je revivrai le temps des examens quand on a écrit sur le bout des doigts la formule pour trouver la circonférence. (Valentino Bompiani)

Quand le nouveau livre arrive encore « chaud », un peu plus grand qu’un pain à cassette, avec son goût fait de mots, d’espoirs, de déceptions partagées jour après jour, on le sent dans la main comme un aliment. (Valentino Bompiani)

Cette nuit-là, pendant que les hommes dormaient, tous les livres ouvrirent un instant sur la même page — une page qu’aucun lecteur n’avait jamais lu — et montraient la vraie histoire de Dieu et l’Univers. Mais seul un chat l’a vue et est partie sans rien dire. (Fabrizio Caramagna)

**

Appendice. Aphorismes et phrases drôles sur les mauvais livres

La plupart des livres actuels donnent l’impression qu’ils ont été faits un jour avec des livres lus le jour à venir. (Nicolas de Chamfort)

Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale du livre, pour les arbres c’est le deuil national. (Ztiagenio78, Twitter)

N’ est-ce pas l’un des nombreux aspects de la folie humaine — bien que certainement le plus inoffensif — que dans le monde, toutes les trente secondes, un nouveau livre soit publié ? Plus que jamais, il serait nécessaire de temps en temps d’imposer un silence de Pythagore. (Mario Andrea Rigoni)

Il y a beaucoup de livres de feuilles vivaces… et de nombreux livres à feuilles caduques (Manuel Neila)

— Mieux vaut un livre papier ou un ebook ? — Mieux vaut lire. (flarin, Twitter)

Dans les temps anciens, les livres étaient écrit par des hommes de lettres et lu par le public. Aujourd’hui, les livres sont écrits par le public et ne sont lus par personne. (Oscar Wilde)

Certains livres déjà après trois lignes montrent un radiateur qui fume. (Gesualdo Bufalino)

Il

n’y a pas de pire voleur qu’un mauvais livre. (Proverbe)

Écrire un livre au troisième millénaire prend une fierté incommensurable. Il suffit d’entrer dans une bibliothèque municipale et de regarder les fenêtres d’une papeterie pour comprendre que le monde n’a pas besoin d’un volume supplémentaire. (Louis Pintor)

Ne m’écrivez pas la dédicace, s’il vous plaît. Dans la librairie, ils ne le changent pas (Maria Luisa Spaziani)

La

négligence est la façon la plus populaire de lire un livre, mais la plupart des livres aujourd’hui ne sont pas seulement lus, mais écrits négligemment. (Ennio Flaiano)

Nous espérons la naissance d’une maison désireante dédiée à la destruction des livres existants (Piero Buscioni)

Les livres ont les mêmes ennemis que l’homme : le feu, l’humidité, la météo et propre contenu. (Paul Valery)

Un best-seller est le tombeau d’or d’un talent médiocre. (Logan Pearsall Smith)

Soyez prudent en lisant des livres sur la santé. Vous pouvez mourir d’une erreur d’impression. (Mark Twain)

Quand on écrit pour sa satisfaction personnelle et écrit tout ce qu’il sait est certainement un mauvais écrivain. (George Lichtenberg)

Les écrivains devraient s’entendre dire chaque jour que chaque livre qu’ils écrivent conduit à l’échafaudage au moins un arbre. (Vasile Ghica)

La gloire et le mérite de certains hommes écrivent bien ; certains n’écrivent pas du tout. (Jean de La Bruyère)

Il se sent fier des bons livres qu’il a lus et des mauvais livres qu’il a cessé d’écrire. (Manuel Neila)

La plupart des livres qui sortent en italien devraient aspirer à être traduits dans au moins une langue : en italien. (Piero Buscioni)

Un critère pour moduler les pénalités réservées aux voleurs de livres : prendre en compte les choix effectués. (Carlo Gragnani)

Je connais deux catégories de livres : l’un destiné au feu et l’autre pour claquer l’esprit (Theodor Codreanu)

Vous m’avez recommandé un livre horrible d’un très cher ami, d’où je déduis une ou toutes les trois choses suivantes : — Vous appréciez votre ami plus que moi. — Vous n’avez aucune idée de la littérature. « Vous n’avez aucune idée de l’amitié parce que les vices des amis ne se vendent pas ; ils se cachent. (Juan Var)

Nous devenons tellement occupés que bientôt les lecteurs n’auront plus le temps de lire tous les livres que les auteurs n’auront plus le temps d’écrire. (Tudor Vasiliu)

Un bon roman nous dit la vérité sur son héros ; mais un mauvais roman nous dit la vérité sur son auteur. (G.K. Chesterton)

Combien d’oiseaux vivants auraient pu chanter dans un arbre transformé en un mauvais livre. (Grigore Vieru)

Lire le journal — et certains livres — est un exercice zen : il enseigne que le plein est égal au vide. (Maura DelSerra)

Gragnani)

Je connais deux catégories de livres : l’un destiné au feu et l’autre pour claquer l’esprit (Theodor Codreanu)

Vous m’avez recommandé un livre horrible d’un très cher ami, d’où je déduis une ou toutes les trois choses suivantes : — Vous appréciez votre ami plus que moi. — Vous n’avez aucune idée de la littérature. « Vous n’avez aucune idée de l’amitié parce que les vices des amis ne se vendent pas ; ils se cachent. (Juan Var)

Nous devenons tellement occupés que bientôt les lecteurs n’auront plus le temps de lire tous les livres que les auteurs n’auront plus le temps d’écrire. (Tudor Vasiliu)

Un bon roman nous dit la vérité sur son héros ; mais un mauvais roman nous dit la vérité sur son auteur. (G.K. Chesterton)

Combien d’oiseaux vivants auraient pu chanter dans un arbre transformé en un mauvais livre. (Grigore Vieru)

Lire le journal — et certains livres — est un exercice zen : il enseigne que le plein est égal au vide. (Maura Del

à voir aussi

Geek

Etre geek, c’est quoi exactement ?

À l’école, tout le monde ne vit pas les réalités de la même façon. Pendant que certains sont reconnus pour leur façon de s’habiller, d’autres ...