Web

Comment bien rédiger un article de blog ?

Ecrire un blog

Toute stratégie marketing doit aujourd’hui intégrer la tenue et la mise à jour régulière d’un blog pour accompagner l’évolution d’une entreprise. Cette étape ne doit pas être prise à la légère et doit obéir à plusieurs critères.

Savoir à qui l’on s’adresse

Avant même de vous lancer dans la rédaction de vos premiers articles de blog, il faut en définir précisément l’objectif, de manière à être le plus efficace possible. Et au premier rang de vos préoccupations, il faut identifier le public auquel votre prochain article s’adresse. Définir la ligne éditoriale d’un blog est une étape cruciale dans son développement, car c’est cette dernière que jugeront vos lecteurs au moment de les fidéliser. Que ce soit pour attirer de nouveaux publics ou pour entretenir votre base de lecteurs fidèles, il faut que ceux-ci découvrent un article clair, concis et lisible, qui répond efficacement à leurs attentes.

A lire aussi : Déménagement : le web révolutionne les pratiques

Il est impératif donc de commencer par vous interroger sur le sujet de votre article et sur les connaissances de votre lectorat sur ce dernier, afin de déterminer quels aspects de votre article devront se montrer plus ou moins pédagogiques.

Captiver le lecteur dès les premières lignes

Tous les créateurs de contenu vous le répéteront à l’envi, l’introduction de votre article est cruciale dans sa réception et doit donc bénéficier du plus grand soin. Selon une étude menée par l’université de Hambourg, le temps d’attention moyen d’un lecteur sur Internet est d’à peine huit secondes, et à peine 28 % des mots qui composent une page moyenne (qui en compte environ 600) sont lus en moyenne à chaque visite.

A lire également : Les astuces pour optimiser sa partie de Roblox

Pour résumer, vous devez donc accrocher votre lecteur dès les premières lignes de votre article, et cela passe en premier lieu par son titre. Un titre raté est une erreur impardonnable pour votre blog, puisqu’il n’incitera même pas les lecteurs à cliquer dessus pour l’ouvrir. Pour éviter cet impair, il vous faut garder en tête certaines règles.

  • Soyez succinct : pas plus d’une dizaine de mots et d’une soixantaine de caractères (les URL et recherches Google ont tendance à rogner les titres trop longs).
  • Trouvez un titre accrocheur qui attise la curiosité du lecteur (forme interrogative, jeu de mots, exclamation…).
  • Restez clair et pertinent : on doit comprendre immédiatement le sujet de votre article.
  • Insérez un mot-clé de votre article dans le titre pour faciliter son référencement, sans pour autant forcer son intégration.
  • Et surtout, évidemment : les fautes d’orthographe sont à proscrire impérativement !

L’introduction quant à elle doit suivre cette même logique de clarté et d’accroche du lecteur. Elle doit résumer le plus brièvement possible les enjeux de votre texte et les solutions concrètes que vous proposez. Privilégiez les phrases courtes et claires (réservez le jargon technique pour la suite) et glissez-y au passage un aperçu du ton de votre article avec une anecdote, un exemple illustratif…

La lisibilité, un objectif à viser à tout prix

Une fois lancé dans la rédaction du corps de votre article, vous devez garder en tête deux qualités essentielles de toute stratégie de marketing de contenu : la lisibilité et le confort de lecture. Celles-ci doivent guider chaque étape de votre rédaction, aussi bien dans le contenu de votre article de blog que dans sa mise en forme.

Pour ce qui est du contenu, il faut s’assurer que le lecteur ne perd pas le fil de votre réflexion au cours de la lecture. Pour ce faire :

  • Construisez un plan clair et lisible avec plusieurs rubriques et sous-rubriques clairement délimitées par des sous-titres de tailles différentes.
  • Énoncez au début de chaque paragraphe l’idée directrice de celui-ci : un lecteur n’hésitera pas à sauter un ou plusieurs paragraphes s’il a l’impression que ces derniers ne vont rien lui apporter.
  • Trouvez un ton qui convient particulièrement à votre message ou à votre lectorat et restez-y fidèle : votre communication doit rester naturelle et authentique.
  • À moins que votre article ne fasse référence directement à un événement ou une tendance récents, essayez de rester intemporel dans votre style et vos références, de manière à ce que votre contenu ne “vieillisse” pas trop vite.
  • Faites attention aux redites dans votre argumentaire et à la répétition de certains mots, particulièrement vos expressions fétiches. N’hésitez pas à vous aider d’un dictionnaire des synonymes, en ligne ou au format papier.

Le soin que vous devez apporter au niveau de la mise en forme de votre article est lui aussi primordial. N’hésitez pas pour cela à prendre un peu de recul, quitte à laisser “reposer” votre article quelque temps avant de le relire. Il faut garder en mémoire certains réflexes à adopter.

  • Faites attention aux phrases et paragraphes trop longs et alambiqués. Privilégiez les phrases courtes et concises, et évitez l’excès de ponctuation.
  • Soignez la mise en avant de vos expressions clés en les mettant en gras, en les soulignant, ou en les faisant ressortir du reste de votre texte.
  • N’hésitez pas à recourir aux tableaux, aux listes à puces, et à tout autre format permettant d’organiser avec plus de clarté votre argumentaire.
  • Accordez un soin particulier aux illustrations et vidéos que vous pouvez intégrer à votre article (et faites attention aux droits de la propriété intellectuelle concernant les images que vous souhaitez utiliser).
  • Intégrez des hyperliens renvoyant à des contenus internes ou externes, mais n’en abusez pas outre mesure : multiplier les renvois vers d’autres contenus est le meilleur moyen que le lecteur ne revienne jamais sur celui de départ !
  • Relisez-vous plusieurs fois ou, encore mieux, faites-vous relire par un de vos proches avant de publier.

Plaire au lecteur… et aux algorithmes

La rédaction d’un article de blog ne s’arrête cependant pas à votre simple lectorat. Car avant de vous lire, celui-ci doit d’abord vous trouver. Il vous faudra donc pour cela compter sur les algorithmes des moteurs de recherche, principalement Google. Ces derniers obéissent à leurs propres critères de hiérarchisation des contenus, et vont privilégier les contenus de qualité en fonction de ceux-ci.

Il est donc nécessaire de ne pas négliger tous les outils de référencement que vous apporte la solution de back-office à laquelle vous avez recours pour publier votre article. Les mots-clés, les titres et la meta description sont à ce titre tout aussi importants que le corps de votre texte et doivent être les plus concis et efficaces possible. À l’inverse, n’oubliez pas de rester naturel dans votre rédaction : les algorithmes de Google sont aujourd’hui capables de déceler les contenus “sur-optimisés” et de pénaliser leur référencement. Restez fidèle à votre style !

à voir aussi

Comment réussir son netlinking ?

Dans le domaine du référencement, le netlinking fait partie des astuces tendance. Pour bien réussir votre netlinking, basez-vous sur les recommandations suivantes. Plan de l'articleCréer ...