Intégration continue : qu’est-ce que c’est et pourquoi c’est important ?

L’intégration continue est une méthode de développement logiciel qui consiste à mettre en place régulièrement les modifications du code source dans un référentiel commun. Durant cette opération, on vérifie la qualité du code à l’aide d’une automatisation des tests. L’objectif de l’intégration continue est de détecter et de corriger les erreurs le plus tôt possible et de l’améliorer afin d’accélérer la distribution. Cette opération fait partie du mouvement DevOps, qui vise à rapprocher les équipes de développement et d’exploitation. 

Quels sont les avantages de l’intégration continue ?

L’intégration continue présente de nombreux bénéfices pour les professionnels DevOps et pour l’entreprise. En effet, en intégrant et en testant le code fréquemment, l’équipe de développement peut détecter de manière précoce les erreurs. Ainsi, ils ont la possibilité de résoudre les problèmes avant qu’ils ne s’accumulent et ne deviennent plus difficiles à corriger. Grâce aux normes de codage et les tests rigoureux réalisés régulièrement tout au long des étapes de l’intégration continue, l’aptitude du code est améliorée. Les développeurs s’assurent de la lisibilité, de la conformité et de la propreté du code par rapport aux exigences du projet. 

A lire en complément : Quels sont les avantages d’un callbot et chatbot pour votre entreprise ?

Une intégration continue accélère le déploiement. L’automatisation du processus de livraison du code permet aux développeurs de réduire le temps et les efforts nécessaires pour la build de production de nouvelles fonctionnalités et les changements de bugs. Un autre avantage de cette opération est la satisfaction des utilisateurs. En livrant des logiciels fiables et performants, les développeurs répondent à leurs besoins et à leurs attentes, conformes au cahier de charge du projet. Ceux-ci leur offrent alors une meilleure expérience. Aussi, elle favorise la culture de collaboration et d’amélioration continue lorsque les développeurs ont du travail sur une plateforme comme Gitlab.

Quelles sont les pratiques clés de l’intégration continue ?

Pour mettre en œuvre l’intégration continue, il n’y a de mieux que l’application de bonnes méthodes clés, qui sont :

A lire en complément : Les difficultés du métier de téléopérateur

  • La compilation : elle consiste à transformer le code source en code exécutable. Cette étape nécessite l’utilisation d’un outil de build, comme Maven, Gradle ou Ant.
  • Les tests automatisés : ils consistent à vérifier l’automatisation du fonctionnement et la qualité du code. Ce travail réclame également l’utilisation des outils tests comme JUnit, TestNG ou Selenium.
  • Le déploiement continu : ce processus permet de livrer le code compilé et testé dans un pipeline de production. Les responsables sont équipés des outils de déploiement, tels qu’Ansible, Chef ou Puppet.

Quels sont les outils et technologies associés à l’intégration continue ?

Pour un processus d’intégration facilité, il existe de nombreux outils et technologies qui permettent de créer, de gérer et de surveiller un pipeline d’intégration continue. Un pipeline d’intégration continue est une chaîne de tâches qui s’exécutent automatiquement à chaque modification du code. Parmi les outils et technologies dont les développeurs doivent être équipés, il y a :

Les serveurs d’intégration continue

Ce sont les outils qui orchestrent le pipeline d’intégration continue. Ils déclenchent les tâches de compilation, de test et de déploiement. Des exemples de serveurs d’intégration continue sont Jenkins, Travis CI ou CircleCI.

Le système de contrôle de version 

Ce sont des logiciels qui permettent de gérer les modifications du code, en conservant un historique des versions et en facilitant la collaboration entre l’équipe de développement. Les systèmes de contrôle de version les plus populaires sont Git, SVN ou Mercurial.

Les plateformes cloud

Ce sont des services qui offrent des ressources informatiques à la demande, telles que des serveurs, des bases de données ou des conteneurs. Ces plateformes permettent de déployer et d’exécuter les applications dans un environnement scalable et sécurisé. Parmi les exemples les plus pisés sont AWS, Azure ou Google Cloud.

Quelles sont les bonnes pratiques pour une intégration continue réussie ?

Pour tirer le meilleur parti de l’intégration continue, vous devez respecter la meilleure application.

Utiliser des branches de code

Il consiste à créer des copies du code pour pouvoir travailler sur des fonctionnalités ou des corrections spécifiques, sans affecter le code principal. Les branches de code permettent de séparer et d’isoler les modifications, et de les fusionner facilement une fois terminées. L’équipe de développement dispose alors d’un open source qui favorise la collaboration comme sur Gitlab. Cela accélère la phase test et par la même occasion le processus de livraison.

Mettre en place des tests unitaires complets 

Il sert à tester chaque composant du code de manière isolée, en vérifiant son comportement et sa logique. Les tests unitaires permettent de s’assurer que chaque code est correct et robuste. Ils permettent également de prévenir les régressions dans le pipeline.

Mettre régulièrement à jour les dépendances : 

Cette pratique a pour rôle de maintenir à jour les bibliothèques et les Framework utilisés par le code. Les développeurs sont équipés d’un pipeline d’outils de gestion des dépendances, tels que Maven, Gradle ou NPM pour la réaliser. La mise à jour des dépendances permet de bénéficier des dernières fonctionnalités et corrections et aussi d’éviter les vulnérabilités de sécurité avant la distribution.

Comment l’intégration continue facilite la livraison et le test du logiciel ?

L’intégration continue est un élément essentiel du processus de livraison et de test du logiciel. En effet, l’intégration continue permet à l’équipe de développement et à l’équipe d’exploitation de travailler en synergie, en adoptant une approche DevOps. Les collaborateurs DevOps sont de professionnels multidisciplinaires, équipés des outils et des compétences nécessaires pour gérer l’ensemble du processus de vie du logiciel. Ils sont aptes à apporter les modifications nécessaires pour un bon développement du processus devOps. Grâce à l’intégration continue, les professionnels en DevOps peuvent :

Livrer les modifications du code plus rapidement et plus fréquemment, en utilisant un pipeline d’intégration continue qui automatise les tâches de compilation, de tests et de déploiement.

Faire des tests de manière plus efficace et plus complète, en utilisant des tests qui couvrent les différents niveaux de granularité, tels que les tests unitaires, les tests d’intégration, les tests fonctionnels et les tests de performance.

Assurer le déploiement de manière plus fiable et plus sécurisée, en utilisant un environnement de développement identique ou similaire au développement de test. Les professionnels en DevOps appliquent des stratégies de déploiement telles que le déploiement progressif, le déploiement bleu-vert ou le déploiement canari.

Conclusion

L’intégration continue est une méthode de développement d’un produit qui permet d’intégrer et de tester fréquemment le code. L’intégration continue repose sur un ensemble d’applications clés, telles que la compilation, les tests automatisés et le déploiement continu et l’utilisation d’outils et de technologies adaptés. L’intégration continue offre une multitude de bénéfices pour les projets de création du produit.

à voir aussi