Les prédécesseurs d’Internet : un regard sur les premières plateformes sociales

Les prédécesseurs d'Internet : un regard sur les premières plateformes sociales

Instagram, Pinterest, Facebook… Ces plateformes sociales sur Internet comptent des centaines de millions d’utilisateurs. Bien qu’elles aient un si grand succès, ce ne sont pas les premiers réseaux sociaux connus. SixDegrees, Hot or Not, Friendster, My Space… Zoom sur ces prédécesseurs d’Internet.

SixDegrees.com : la naissance du premier média social sur Internet

Il s’agit de la toute première plateforme sociale disponible sur Internet. Créé en 1977, ce premier réseau social était doté de fonctionnalités intéressantes telles que la configuration d’une page de profil, la création de liste de contacts ainsi que de l’envoi des messages aux détenteurs de comptes de ce réseau.

A lire aussi : Meilleures cartes mères Ryzen 5 3600 : le top 5

SixDegrees.com comptait environ un million d’utilisateurs au moment de sa vente. Cédé pour un montant de 125 millions de dollars, il fût fermé 2000, pour revenir sur la scène quelques années plus tard. Néanmoins, elle n’est pas très connue.

Hot or Not : une création de l’an 2000

L’année 2000 a assisté à la conception de Hot or Not (AmIHotorNot.com). C’était une plateforme qui permettait aux utilisateurs de poster des photos d’eux-mêmes dans le but d’être évalués par les autres utilisateurs en fonction de leur charme.

Lire également : Logiciel de gestion de stock : optimisez votre inventaire efficacement

Si l’on considère les rumeurs, cette plateforme a été une réelle inspiration pour les créateurs de sites de rencontres actuelles, et pour les plateformes sociales actuelles telles que Facebook ou YouTube. Hot or Not a été l’objet de plusieurs ventes en tant que réseau social, mais en 2014, il a été revisité sous forme de jeu par ses propriétaires du moment.

Friendster : le meilleur ami pour la vie

Deux années après la création de Hot or Not, suivie celle de Friendster. C’est une plateforme sociale qui permet aux utilisateurs à faire la connaissance d’amis de leurs amis.

Les prédécesseurs d'Internet : un regard sur les premières plateformes sociales

Il est possible d’y créer un profil avec des informations personnelles, d’inclure des mises à jour de statut, voire d’indiquer son humeur. Le site est également doté d’une fonctionnalité d’envoi de messages entre des « amis d’amis d’amis ».

Friendster a atteint son apogée en 2003 avec un pic de popularité inattendu par les développeurs. Les serveurs sont rapidement saturés et les utilisateurs commencent à se connecter ailleurs. Ce qui a conduit à la chute de Friendster.

My Space : l’endroit pour les amis

My Space était le rival de Friendster en 2003. Lorsque ce dernier a commencé à connaître des bugs, les utilisateurs se tournèrent massivement vers My Space. En un laps de temps, cette plateforme devient le site de prédilection de millions d’adolescents branchés.

Sa particularité ? My Space était visible de tous. Les profils sont publics. En 2005, ce réseau social comptait 25 millions d’utilisateurs. Ce qui lui a valu la cinquième place des sites les plus populaires aux États-Unis. C’est cette même année qu’il a été vendu à NewsCorp. Son déclin s’ensuit.

Les médias sociaux d’aujourd’hui ont vu le jour

C’est en 2003 que Mark Zuckerberg lança Facemash, qui comptait le million d’utilisateurs inscrits l’année qui a suivi. Cette plateforme deviendra le précurseur de l’actuel Facebook suite à l’achat du domaine « Facebook.com ». Ce média social devient très connu à partir de 2006, et lança le déferlement d’un raz de marée de plusieurs autres sites.

LinkedIn, Photobucket, YouTube, Twitter, Instagram, Pinterest, Snapchat et tout ce que nous connaissons aujourd’hui comme médias sociaux sont venus après ces premiers réseaux sociaux. Ces plateformes battent aujourd’hui les records avec le progrès de la téléphonie mobile. La majorité des gens ont accès aux réseaux sociaux actuels, et on s’attend à la création de plusieurs autres dans les années à venir.

à voir aussi